Adila Bendimerad

Écrivaine, metteure en scène, scénariste, actrice algérienne de théâtre et cinéma. Elle vit et travaille à Alger. Membre de l’association artistique et culturelle Chrysalide (Alger), partenaire du programme noir sur blanc Sétif, Lyon, Alger, depuis 2003.
Adila Bendimerad est une artiste qui a débuté par la danse contemporaine et afro-contemporaine. En France, elle fait Hypokhâgne (lettres modernes et philo) et du théâtre.
Après plusieurs scènes parisiennes, elle joue aussi sur les planches en Algérie. On la retrouve au cinéma dans plusieurs longs métrages : Taxiphone (de Mohamed Soudani), Parfums d’Alger (de Rachid Benhadj), Normal ! et Le Repenti (tous deux de Merzak Allouache).
Adila Bendimerad signe aussi des mises en scène et elle a joué dans de grandes scènes d’Opéra, Théâtre. Pour son rôle de Djamila, dans Le Repenti, elle a reçu trois Prix d’interprétation (Meilleure Actrice) à Angoulême (France), à Rome (Italie) et au Caire (Égypte).

Son dernier court métrage  Kindil El Bahr, qu’elle a co-écrit avec le réalisateur Damien Ounouri et dans lequel elle assure le premier rôle. Le film qui évoque le harcèlement subi par les femmes en Algérie a été à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Le film a également remporté plusieurs prix en Italie. Récompensée au 35e Festival international cinématographique du Caire, où elle a obtenu le Prix de la meilleure actrice.