Antoine Guillot

Antoine Guillot est metteur en scène, auteur, Directeur Artistique de La Compagnie Caravelle.

À 17 ans, il collabore avec Pascal Rambert dans le cadre de la réalisation du court-métrage Début, ainsi qu’à la mise en scène de Écrire. Il crée Paradis Perdu, son premier spectacle professionnel solo, dont il est auteur, metteur en scène et acteur. En 2011, il met en scène L’empereur de la perte de Jan Fabre avec l’acteur Noémi Bechelen et le pianiste Fabien Raucaz. En parallèle, il mène différentes performances et lectures qui ont permis un travail sur plusieurs auteurs comme Artaud, Claudel, Cocteau, Verlaine, Rimbaud, Céline, Hugo… Durant cette période, il est également Directeur artistique du Festival du livre jeunesse d’Aix-les-Bains, il crée la société Amistad Prod, maison mère du média Carnet d’Art, aujourd’hui porté par Kristina D’Agostin qui en est rédactrice en chef.

En 2013, il coécrit un roman avec Killian Salomon, Les Sublimes, une politique fiction. Il coécrit en 2015 Génocide mon amour qu’il met en scène avec Antoine Formica, Martha Gey et Karine Vartanian En 2016, il écrit et fait un travail de recherches autour d’un seul en scène, Il vit. Cette même année, il met en scène avec un groupe d’amateurs Le songe d’une nuit d’été qu’il a traduit et adapté avec Techatorn Sopathanundorn.

Depuis 2017, il poursuit, en étroite collaboration avec Dominique Oriol, dramaturge, un travail sur un projet transversal autour de Camille Claudel et Auguste Rodin. Il travaille également sur un autre seul en scène, Guillotine. Ces deux derniers projets feront l’objet de résidences en France et à l’international (Algérie, Maroc, Antilles) au cours de la saison 2017/2018.