Mustapha Benfodil

Mustapha Benfodil est né en 1968 à Relizane. Il a fait des études de mathématiques et de journalisme. Il est notamment l’auteur de trois romans : Zarta (éd. Barzakh, 2000), Les Bavardages du Seul  (Barzakh, 2003) et Archéologie du Chaos [amoureux]  (Barzakh 2007 ; Al Dante 2012). Il a, en outre, écrit une dizaine de pièces de théâtre dont Clandestinopolis (éd. L’Avant-scène Théâtre, 2008), De mon hublot utérin je te salue humanité et te dis blablabla (2009), Les Borgnes (2010) et Le Point de vue de la Mort (éd. Al Dante, 2013 ; créée sous le titre End/Igné par Kheireddine Lardjam). Il est également l’auteur d’un livre-témoignage sur la guerre en Irak, Les six derniers jours de Bagdad (éd. Casbah, 2003) et d’une biographie du caricaturiste Ali Dilem : Dilem Président. Biographie d’un émeutier (2002, 2008).

En mars 2011, Mustapha Benfodil a participé à la Biennale d’art contemporain de Sharjah avec une installation littéraire et plastique intitulée Maportaliche/It has no importance. En 2012, il a été en résidence de création dans le cadre de Marseille-Provence 2013/Capitale européenne de la Culture. Il a travaillé pendant six mois sur les livres expédiés au pilon de la bibliothèque de l’université d’Aix-Marseille. Il a monté une exposition dont la pièce maîtresse est une bibliothèque alvéolaire inspirée de La Bibliothèque de Babel  de Borges. Il en est revenu également avec un objet hybride intitulé L’AntiLivre, chantier ouvert sur le mode « Writing Progress ».